-A +A

Circuit découverte: "Au fil du temps -Au fil de l'eau"

Circuit découverte : Au fil du temps – Au fil de l’eau

2 circuits en un pour visiter en liberté la Cité thermale, la Cité nature et la Cité Loisirs.

Au fil de l’eau

La qualité des eaux de La Roche-Posay est probablement connue dès l’époque romaine bien que nous n’en n’ayons aucune trace. Ce n’est qu’en août 1573 que nous avons la première mention des bienfaits des eaux par un écrit de Denis Généroux, notaire à Parthenay qui dit : « le jeudi 13 du dit mois, je fus au lieu de La Roche-Posay pour me laver et boire de l’eau sulfurée, étant lors tourmenté d’une migraine et mal excessif de tête et de gale. Je guéris comme aussi la plupart des malades qui en ont bu, de quelques maladies qu’ils soient vexés, chose qui semblait plutôt miraculeuse que naturelle. Ce renom en vola si loin qu’ils venaient de Paris et y ai vu 2 à 3000 personnes. J’y séjournais deux jours et demi ». Million, médecin personnel de Louis XIII viendra même étudier les eaux de notre citée. Jusqu’à la Révolution française, le renom de La Roche-Posay est immense, puis sombre dans l’oubli jusqu’au Premier Empire, où les guerres napoléoniennes assurent un nouvel essor à la ville. Napoléon ordonne en 1807 la construction d’un hôpital militaire près des sources.

Au fil du temps

Si un atelier de taille du silex (période allant de 75 000 à 30 000 ans avant JC) est mis au jour lors des travaux de construction de la station d’épuration, aucun autre vestige n’est découvert à La Roche-Posay, bien que dans son ouvrage « La Roche-Posay, station thermale européenne de la peau » (avril 1991), le Docteur Michel Jaltel évoque le bourg de Rupes Pusica, nom ancien de La Roche-Posay, qui se développe grâce à la proximité de la voie romaine Poitiers-Orléans. Le Moyen Age est la période la plus ancienne actuellement visible à La Roche-Posay. Franchissez la porte Bourbon et entrez dans le monde médiéval...

Passez à l’Office de tourisme et demandez le dépliant pour une balade dans le temps.