-A +A

Cure post-cancer

Cure post-cancer

1ère indication de la station

Les cancers concernés sont principalement le cancer du sein, et tous types de cancers dont les traitements ont engendré des séquelles cutanées.

Suites de chirurgie (exérèse, curage ganglionnaire, ablation du sein, reconstructions plastique …)

– Cicatrice hypertrophique, rétractile, douloureuse

– Lymphoedème (bras ou jambes) « léger », chronique ou résiduel

– Perte de mobilité fonctionnelle associée

– Neuropathies périphériques, picotements fourmillements

– Préparation et suivi de reconstruction mammaire

Bénéfices

– Accélération de la cicatrisation, assouplissement, réduction des fibroses et de l’adhérence

– Amélioration de la circulation veino-lymphatique

Suites de radiothérapie

– Erythème, desquamation, kératoses, sclérose dermique, radiodermite chronique

– Télangiectasies (dilatation vasculaire cutanée ou oculaire)

– Troubles de la pigmentation

– Mucites buccales et / ou génitales, hyposialie (manque de salive), dysphagie (difficultés à avaler et déglutir)

Bénéfices

– Amélioration de la souplesse cutanée et revitalisation de la peau

– Réhydratation et apaisement des muqueuses

Suites de chimiothérapie

– Traitement par perfusion ou voie orale: adjuvante, thérapie ciblée, chimio entretien ( Xeloda, Tarceva, Erbitux, Herceptin…)

– Sécheresse persistante de la peau et des muqueuses (buccale, digestive, génitale)

– Folliculites, fissures cutanées, périonyxis des ongles

– Prurit, tiraillements

– Syndrome palmo-plantaire, dermite acnéiforme

Bénéfices

– Réhydratation et souplesse cutanée

– Apaisement des muqueuses

– Réparation des ongles

– Amélioration du cuir chevelu et de la repousse

Etat général du patient lié à la fin des traitements :

– Fatigue, anxiété par rapport à la rémission

– Perte de l’image de soi

– Besoin de prendre soin de son corps différemment : l’eau, un élément accueillant, enrobant, doux.

– Besoin de partager son expérience avec d’autres patients, d’autres combats (pas seulement atteints de cancer)

La cure est l’étape intermédiaire entre le « cocoon hospitalier » et la « solitude du retour au domicile»